Tout savoir sur le réseau 3G !

Quatre générations de réseaux mobiles se sont succédé depuis l’apparition des objets connectés et du smartphone. Suivez le guide pour découvrir la troisième génération, la 3G !

Focus sur le réseau mobile

Les téléphones mobiles se connectent à un réseau mobile pour pouvoir surfer sur le Web ou passer des appels. Le point sur le réseau mobile et sa couverture !

réseau 3G 1

Définition

Un réseau mobile est un réseau permettant aux appareils connectés comme les smartphones d’établir des communications grâce à un spectre hertzien unique. Il permet d’effectuer de nombreuses actions : téléphoner, naviguer sur Internet ou encore envoyer des SMS/MMS.

Caractéristiques

Le spectre du réseau mobile émet plusieurs fréquences pouvant être utilisées à n’importe quel moment et à de nombreuses reprises pour offrir de la flexibilité aux internautes. Toutefois, la qualité de service d’un réseau mobile varie en fonction de la zone géographique et de l’opérateur. En effet, c’est ce qui diffère le réseau 2G du 3G et de la 4G. Une région couverte par le réseau 3G SFR, par exemple, peut ne pas être couverte par celui de Bouygues. En effet, certains fournisseurs d’accès internet disposent d’un nombre limité d’antennes-relais. Ainsi, leurs services ne couvrent pas tout le territoire français, expliquant pourquoi le réseau est faible dans certaines régions. Une autre différence entre les réseaux 2G, 3G et 4G est le débit de la connexion.
Sur ce site, trouvez plus d’informations concernant la couverture mobile et la qualité de service mobile. Si la question « que choisir entre la 3G ou la 4G » vient à se poser, il est à noter que de nombreux facteurs jouent sur la qualité de service des réseaux mobiles. En revanche, de nombreux sites web proposent aujourd’hui des tests de débit en ligne permettant de comparer les débits de la connexion internet.

Historique de la 3G

Il existe en principe sept réseaux mobiles, sauf que certains ne sont pas connus des utilisateurs. Revue en détail des premières générations des technologies de téléphonie mobile ayant précédé la technologie 3G.

réseau 3G 2

La 1G

Le réseau 1G (n’ayant jamais porté cette appellation) correspond à la première génération de réseau de téléphonie mobile. Utilisant une technologie analogique, il se réfère surtout à l’AMPS (Advanced Mobile Phone System) qui est né en 1976 aux États-Unis. Le TACS (Total Access Communication System), son homologue européen, connait une version améliorée appelée ETACS ou Extended Total Access Communication System.

La 2G

Apparu dans les années 90, le réseau 2G constitue le premier réseau de téléphonie mobile se basant sur la norme GSM. Avant le réseau 3G, la 2G était la première génération de réseau mobile numérique utilisé en France. Fonctionnant sur des fréquences comprises dans les bandes 900 et 1 800 MHz, elle s’inscrit dans le passage de l’analogique au numérique. Le réseau 2G permet ainsi l’envoi et la réception de MMS ainsi que la navigation sur Internet.

Le réseau GPRS et EDGE

Également appelé 2,5G, le réseau GPRS ou General Packet Radio Service est une sorte d’intermédiaire entre le réseau 2G et 3G. Quant au réseau EDGE, il s’agit d’une version améliorée du GPRS qui offre un débit de 248 Kpbs contre 64 Kpbs pour le réseau GPRS. L’EDGE a également servi de transition entre la 2G et la 3G. Cette technique de transition est également utilisée par les FAI pour le passage de la 3G à la 4G.

Le réseau 3G

Représentée par les normes UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) et CDMA2000, la troisième génération de réseau mobile, la 3G, est la plus connue. Elle a marqué l’avènement des smartphones et permet un débit allant jusqu’à 1,9 Mb/s. Ainsi, la 3G fonctionne à une vitesse 5 fois supérieure aux générations précédentes. Fonctionnant sur les bandes fréquences 900 et 2 100 MHz, le réseau 3G permet un accès à Internet en haut débit. À noter que la 3G connait plus tard des versions améliorées, la H+ et la 3G+, offrant un débit encore meilleur que celui du réseau 2G/Edge. Pour garantir le bon fonctionnement du réseau, la 3G utilise une bande de hautes fréquences comprises soit entre 1 885 et 2 025 MHz soit entre 2 110 et 2 200 MHz. Avant de pouvoir profiter de la connexion 3G, il faut toutefois adapter son mobile aux protocoles utilisés par le réseau.
En France, Orange et SFR disposent de la plus grande couverture 3G. Certains FAI proposent même des appareils à raccorder à une box internet permettant d’améliorer la réception du réseau 3G à l’intérieur des maisons. Aujourd’hui, il existe également des box de poche très pratiques pour accéder à Internet à tout moment. Plus facile à installer que les box internet classiques, celles-ci ne requièrent que la carte SIM dédiée.

Voici un tableau récapitulatif des réseaux mobiles les plus connus du public :

Réseau mobile Génération Fréquence Débit
2G Deuxième génération 900 et 1 800 MHz 9,6 Kbit/s
GPRS Deuxième génération 900 et 1 800 MHz de 40 Kbit/s à 171 Kbit/s
3G Troisième génération 1 900 et 2 100 MHz 1,9M bit/s
H+ Troisième génération 1 900 et 2 100 MHz 42 Mbit/s
4G LTE Quatrième génération 800, 1 800 et 2 600 MHz 150 Mbit/s
4G+ Quatrième génération 800, 1 800 et 2 600 MHz 1 Gbit/s

Caractéristiques techniques du réseau 3G

Dès le tournant du siècle, l’Union Internationale des Communications (UIT) a défini les principales caractéristiques de la 3G. Cette dernière devait représenter une norme unifiée au niveau international avec un débit pouvant aller jusqu’à 144 Kb/s. Pour ce faire, le réseau 3G utilise les fréquences comprises entre 1 900 et 2 100 MHz. Bien que la 3G soit initialement développée pour la téléphonie mobile, elle désormais être utilisée sur ordinateur portable ou sur tablette tactile.

Réseaux mobiles: comment assurer la sécurité ?

Les menaces qui pèsent sur les réseaux mobiles sont toujours nombreuses malgré les mesures prises par les opérateurs. De plus en plus de hackers tentent de détourner les données personnelles des utilisateurs. Ils sont même capables de voler les informations se trouvant dans la boîte e-mail.

D’où proviennent les failles ?

Bien que les réseaux mobiles 3G et 4G soient protégés par la norme GSM, des personnes malveillantes bien équipées sont capables de passer outre les barrières de protection. En effet, ils profitent des points faibles des réseaux comme les réseaux Wi-Fi ouverts, les spams SMS surtaxés ou les failles de sécurité de la connexion.

Quelles sont les mesures à prendre ?

Que ce soit pour protéger son PC ou pour protéger son mobile, les opérateurs internet tiennent un rôle important dans l’optimisation de la sécurité de la connexion. Qui plus est, le droit d’Internet exige la protection des données personnelles circulant sur Internet. La protection des ordinateurs consiste généralement à installer un antivirus ou un pare-feu. Or, les terminaux mobiles renferment davantage de données personnelles. Ainsi, protéger son smartphone (Android, iOS ou Windows Phone) consiste à respecter quelques règles simples que les utilisateurs ont tendance à négliger.
Parmi les réflexes à avoir, il est conseillé de limiter l’enregistrement d’informations sensibles sur un terminal mobile : codes Wi-Fi, données bancaires ou mots de passe.

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *