Tour d’horizon sur le test de débit de la fibre en 2019

Le débit d’une installation internet dépend du réseau local et de la qualité de la connexion. Le point sur la nécessité de réaliser un test de débit de la fibre optique.

Le point sur le test du débit internet

La fibre optique est la technologie idéale pour les internautes en quête d’une connexion haut débit. Un test du débit de la fibre permet de constater la vitesse d’une connexion internet. Les débits s’envolent avec la fibre optique et la puissance de cette technologie permet de profiter d’une connexion sans limites d’usages (navigation en ligne, jeux vidéo, streaming en HD, multi-écrans en simultané, etc.).
Un test de débit de la fibre optique porte sur trois mesures sur une connexion internet :
* Le temps de réponse de la connexion (Ping) ;
* Le débit ou bande passante descendant de la connexion (download) ;
* La bande passante ou débit montant de la connexion (upload).

Tester le débit 4G d’un téléphone portable permet de déterminer si un opérateur offre une connexion de bonne qualité. Notez que la qualité du réseau peut être influencée en bien ou en mal par :
* La position géographique ;
* Les obstacles physiques ;
* Les perturbations électromagnétiques ;
* Le smartphone employé ;
* L’heure.

Apprenez-en davantage sur l’éligibilité de la fibre dans une région donnée sur cet article.

Le ping

Le test de débit de la fibre optique mesure le ping. Il indique le temps qu’il faut à un petit paquet de données pour faire l’aller-retour entre l’ordinateur et le serveur de test de débit. Un résultat faible montre une connexion réactive. Notez qu’une connexion ADSL présente un temps de réponse entre 30 et 80 ms. À titre d’exemple, les jeux multijoueurs en ligne nécessitent un Ping inférieur à 60 ms.

Ping 0 ms 30 ms 60 ms 100 ms 200 ms 300 ms
Interprétation Excellent Très bon Bon Moyen Médiocre Mauvais

Les débits montant et descendant

Le test de débit de la fibre optique mesure également le débit descendant. Il s’agit de la quantité de données recevables en une seconde. Le débit se mesure en kb/s et en Mb/s avec 1 Mb/s = 1 000 kb/s. Une mesure élevée révèle une bonne vitesse de connexion.

Débit descendant 512 kb/s 8 Mb/s 20 Mb/s 50 Mb/s 500 Mb/s
Interprétation Bas débit Débit ADSL ADSL2+ VDSL2 Fibre optique ou câble

Lors du test, le débit montant est mesuré. Il représente la quantité de données qui peut être envoyée en une seconde. Plus la mesure est élevée, plus la vitesse de la connexion est meilleure.

Débit montant 128 kb/s 800 kb/s 10 Mb/s 50 Mb/s 200 Mb/s
Interprétation Bas débit Débit ADSL ou ADSL2+ VDSL2 Câble Fibre optique

test debit fibre

Les connexions par fibre optique

Les opérateurs internet proposent trois types de connexions utilisant la fibre optique :
* Le FTTH (fiber to the home) : la fibre arrive jusqu’au logement de l’abonné.
* Le FTTB (fiber to the building) : la fibre s’arrête dans le sous-sol d’un immeuble et la connexion est amenée dans les appartements grâce à une ligne téléphonique ou un câble coaxial.
* Le FFTLA (fiber to the last amplifier) : qui signifie en français « fibre jusqu’au dernier amplificateur ». Il s’agit en général d’un local situé dans une rue plus ou moins proche du logement concerné.

Plus la fibre est proche d’une habitation, plus la connexion est performante. En termes de débit, la fibre FTTH est plus évolutive. Néanmoins, les fibres FTTB et FFTLA peuvent afficher un meilleur débit ou être plus intéressantes en fonction des offres commerciales du moment. N’hésitez pas à tester la vitesse de votre connexion.

Pour en savoir plus sur la fibre optique, vous pouvez contacter votre fournisseur en cliquant juste ici.

Débit ATM et débit IP

Un test en ligne mesure le débit utile réel d’une connexion : le débit IP. Quant au débit ATM, il représente la bande passante nécessaire pour transmettre les données. À titre d’exemple, pour la transmission d’une image, une connexion envoie les pixels et génère des codes de vérification. Elle renvoie certains paquets en cas d’erreur de transmission. L’on sait que la quantité de données transférée est plus conséquente que l’image.
Pour l’ADSL ou l’ADSL 2+, 80 % des données totales à transférer sont des données utiles. Les 20 % restantes servent au contrôle, mais aussi à la connexion des erreurs. Une bande passante ATM de 20 Mb/s affiche une bande passante IP de près de 16 Mb/s et les 4 Mb/s d’écart sont usités pour les données de contrôle.

Améliorer le débit

Lors d’un test, l’on voit que les débits de l’ADSL, de la fibre optique et du câble diffèrent. La fibre optique affiche des résultats élevés et offre un confort d’utilisation d’Internet optimal. Par ailleurs, le débit de la navigation en ligne dépend du type de connexion. Moins fiables, le Bluetooth et le WiFi se propagent par ondes. Quant au câble Ethernet, il assure une bande passante optimale. Naturellement, cette dernière sera divisée si plusieurs appareils partagent la connexion. Bien choisir les équipements, mais aussi l’offre internet permet d’atteindre une qualité de service appréciable et un débit à 1 Go/s.
Découvrez comment savoir quand la fibre arrive chez vous à travers cette page.

Focus sur le « très haut débit »

Le « très haut débit » est une appellation commerciale utilisée pour désigner les technologies qui apportent des débits supérieurs à ceux de l’ADSL. L’on parle généralement du câble ou fibre optique qui donne accès à des débits de 30 Mbit/s à 1 Gbit/s (1 000 Mbit/s).

Les technologies utilisées pour le « très haut débit »

Trois technologies sont usitées pour proposer aux abonnés du « très haut débit » :
* La fibre optique relie les gros réseaux intraopérateurs et interopérateurs.
* Le câble coaxial utilisé par l’opérateur SFR fournit à 9 millions de foyers en France câblés une connexion « très haut débit ».
* Le VDSL2 permet d’atteindre un débit de 25 à 95 Mbit/s pour près de 20 % des foyers français.

Tester l’adresse postale complète

Les opérateurs qui proposent une connexion « très haut débit » ne passent pas obligatoirement par la ligne téléphonique de l’opérateur Orange. Par ailleurs, la technologie utilisée relie directement le réseau de l’opérateur au domicile. Le test d’éligibilité ainsi que la question de connaître la possibilité d’accès au « très haut débit » nécessitent de connaître l’adresse pour savoir si un réseau y est déjà déployé. En effet, les accords des syndicats de copropriété stipulent si un immeuble peut être raccordé au réseau ou non.
Cette vidéo explique comment tester le débit internet d’un futur logement :

.

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *